Historique du club

                                  


    

                                    Le club de tir de la Poudrière a été créé en 1999,  avec seulement quatre adhérents. Aujourd'hui, l'association est en plein essor.
                                    Avec Jacques Declercq comme président, le club est composé de 105 adhérents, et est doté depuis deux ans d'une école de tir. Affiliée à la Fédération française de tir, La Poudrière tenait, dernièrement, son assemblée générale. Après une excellente saison sportive et la participation aux championnats départementaux et régionaux, trois de ses membres ont été sélectionnés pour les championnats de France, à Albi, et ont pu y décrocher des places plus qu'honorables.
                                    Les catégories proposées aux clubs sont aussi diverses que variées : 10 mètres carabine à plomb et pistolet, 25 mètres tir réglementaire, 22 long rifle mais aussi armes de loisirs. Les armes anciennes tiennent aussi une place de choix et se révèlent être une des catégories les plus prisées des amateurs du genre. D'ailleurs, le président Declercq n'est-il pas l'heureux propriétaire d'une carabine de l'armée française de 1853 ? L'effectif ne cesse de croître et l'école de tir y est pour beaucoup.

                                   Dès l'âge de 9 ans, les jeunes peuvent accéder au stand de tir, avec des armes adaptées, et surtout ils peuvent y apprendre, chaque mercredi après-midi et chaque samedi matin, la concentration, la notion de respect et d'équipe, lors des compétitions. L'histoire est aussi à l'honneur, chez les tireurs, avec la création d'un groupe, à vocation historique, au sein de l'association, les Artilleurs du Premier Empire. Dernièrement, il participaient au défilé de la Saint-Firmin, avec leur célèbre canon « fait maison », qui résonne désormais lors de manifestation, dont celle de la fête de Guise ou des fêtes chaunoises du Rabelais.

Vous êtes le 11428ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site